Journal en francais facile – 02/02/2021

 

https://www.happyscribe.com/transcriptions/300a7fc608f4467494b63a4a4ed1e7ba/edit_v2

 

[00:00:02.600- Adrien] Bonsoir à toutes et à tous, à l’écoute de Radio France Internationale en direct de Paris. Il est 21 heures, 20 heures temps universel.

[00:00:13.050- Adrien] Adrien Delgrange avec Zéphyrin Kouadio, l’heure de vous présenter votre journal en français facile, bonsoir.

[00:00:20.220- Zéphyrin] Bonsoir Adrien. Bonsoir à toutes et à tous.

[00:00:22.200- Adrien] 2 février au sommaire de cette édition: Washington, Paris, Londres, Berlin demande une libération immédiate d’Alexeï Navalny. Le principal opposant au président russe Vladimir Poutine a été condamné il y a quelques heures à trois ans et demi de prison et nous serons pour cela à Moscou dans un instant.

[00:00:44.490- Zéphyrin] Dans la lutte contre le coronavirus. Un quatrième vaccin vient d’être validé par l’Agence européenne des médicaments.

[00:00:52.110- Adrien] A la une également en France, dans l’affaire du financement occulte de la campagne présidentielle de 1995, celle d’Edouard Balladur. Le procureur de la République demande un an de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende contre l’ancien premier ministre.

[00:01:10.560- Zéphyrin] Nous parlerons enfin de bouteilles de vin qui ont passé plusieurs mois dans l’espace et nous vous diront pourquoi à la fin de ce journal.

[00:01:18.930- Adrien] Voilà pour les titres. Soyez les bienvenus.

[00:01:23.430] Le journal, le Journal en français facile.

[00:01:28.140- Zéphyrin] Alexeï Navalny est en prison ce soir, décision de la justice russe.

[00:01:32.790- Adrien] Le principal opposant politique à Vladimir Poutine comparaissait depuis ce matin devant un tribunal de Moscou. La justice lui reproche de ne pas avoir respecté un contrôle judiciaire, c’est à dire des règles qui lui étaient imposées. Pour RFI, Jean-Didier Roviens a suivi aujourd’hui à Moscou le procès d’Alexeï Navalny.

[00:01:55.500- Jean-Didier Reviens] Sans surprise, Alexeï Navalny a été condamné. Sa peine avec sursis a été convertie en une peine de trois ans et demi dans une colonie pénitentiaire à régime sévère, au vu des arrêts domiciliaires qu’il a déjà effectués. L’opposante devrait être emprisonnée pendant deux ans et demi ou un peu plus. Le tribunal n’a donc tenu aucun compte des arguments avancés par la défense, et notamment du fait qu’il se faisait soigner en Allemagne au moment où il aurait dû rencontrer son officier de probation.

[00:02:19.470- Jean-Didier Reviens] Mais l’opposant s’est battu avec panache lors de l’audience, affirmant qu’on le mettait, lui, en prison pour faire peur à des millions d’autres. Qualifiant même ce procès de faiblesse du pouvoir, il s’en est également pris à Vladimir Poutine, estimant que celui qu’on qualifie souvent de grand stratège entrera dans l’histoire comme un empoisonneur de slip, allusion à l’endroit où la substance qui l’a empoisonné en août aurait été déposée. Quelques minutes après l’énoncé du verdict, l’État major de l’opposant a appelé ses partisans à manifester sur la place du Manège, juste à côté de la Place Rouge, qui est bouclée comme d’autres sites sensibles de la capitale, où la sécurité est renforcée de manière générale. Jean-Didier Reviens, Moscou, RFI.

[00:02:55.830- Zéphyrin] Et des nombreux pays, ont réagi Adrien, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Angleterre, mais aussi la France.

[00:03:01.690- Adrien] Pour le président français Emmanuel Macron, la condamnation d’Alexeï Navalny est inacceptable. Un désaccord politique n’est jamais un crime. Nous appelons à sa libération immédiate. Le respect des droits humains comme celui de la liberté démocratique ne sont pas négociables. Fin de citation. Et puis, un instant, Moscou dénonce une ingérence après les appels occidentaux à libérer Alexeï Navalny.

[00:03:29.190- Zéphyrin] Et pour lutter contre le coronavirus, après les vaccins de Pfizer, Moderna et AstraZeneca, c’est le quatrième remède qui passe l’examen par la communauté scientifique.

[00:03:40.590- Adrien] Et c’est celui développé par la Russie. Il s’appelle le Spoutnik V. Les résultats de la phase 3 de son essai clinique viennent d’être publiés. Simon Roser, des résultats très prometteurs puisque 91,6 % d’efficacité ont été annoncés.

[00:04:00.060- Simon Roser] Le protocole est classique 22.000 personnes recrutées, séparés en deux groupes. L’un reçoit un placebo, l’autre le vaccin Spoutnik V. 21 jours plus tard, la seconde dose est administrée et on regarde ensuite la survenue deux cas de Covid-19 dans les deux groupes. La différence permet de déterminer l’efficacité. 91,6% en l’occurrence, ce vaccin s’avère donc très efficace pour prévenir les formes symptomatiques de Covid. Les données manquent néanmoins pour conclure sur les formes symptomatiques. Cette efficacité atteint même 100% pour les formes graves et semble se maintenir pour les personnes de plus de 60 ans.

[00:04:33.300- Simon Roser] Même si, là aussi, il faudra encore un peu de temps pour consolider ces résultats. Enfin, les auteurs ne rapportent aucun effet secondaire grave lié au vaccin. Spoutnik V, à l’instar de celui développé par AstraZeneca, est un vaccin à vecteur viral. Il est donc bien plus simple à manipuler que les vaccins à Eren de Pfizer et Moderna. Son développement par l’Institut Gamma Leïa a cependant été critiqué par la communauté scientifique, déplorant son manque de transparence. C’est donc chose réglée puisque les données sont disponibles aux autorités sanitaires de se prononcer désormais. La demande d’agrément en Europe a été déposée il y a tout juste deux semaines.

[00:05:08.220- Adrien] Simon Roser dans le journal en français facile. Il est RFI à Paris, 21 heures 5.

[00:05:16.450- Zéphyrin] Dans l’actualité, l’armée birmane, je vous le rappelle, a repris le pouvoir hier lors d’un coup d’Etat.

[00:05:22.180- Adrien] La dirigeante Aung San Suu Kyi et le président Win Htein ne sont pas libres de se déplacer depuis hier. Ils sont ce qu’on appelle assignés à résidence. Des centaines de députés de la LND, la Ligue Nationale pour la Démocratie, le parti Aung San Suu Kyi, ont aussi été arrêtés hier par des militaires. Ecoutez le témoignage d’un ancien membre de la LND. Il s’appelle Win Htein et il condamne le putsch militaire au sommet du pouvoir.

[00:05:55.630- Win-Tin] Le président Win Htein et Aung San Suu Kyi sont détenus. Ensuite, tous les ministres ont été arrêtés chez eux et emmenés au ministère de la Défense pendant quelques heures. Ils ont été démis de leurs fonctions et remplacés par des ministres choisis par le gouvernement militaire. Dans le même temps, plus de 400 membres du Parlement sont assignés dans un complexe résidentiel près du Parlement et sont sous la surveillance de l’armée et de la police. Je suis en contact régulier avec eux et je suis ce qui se passe. Les autorités ont maintenant décidé d’autoriser les députés à rentrer chez eux par groupes de 20 chaque jour sur les deux prochaines semaines. Nous suivons donc de près les développements et surveillons les informations sur leur retour dans leurs circonscriptions. Tous nos ministres ont été démis de leurs fonctions. Ils ont reçu l’ordre de quitter leur résidence dans un délai de trois jours. A ce stade, l’armée n’a pas l’intention de reconnaître les résultats des élections de novembre 2003.

[00:06:53.410- Adrien] Les témoignages recueillis par Helene Atomitch.

[00:06:57.220- Adrien] Royaume-Uni. Il était surnommé Capitaine Moore.

[00:07:00.460- Zéphyrin] L’ancien soldat Tom Moore est décédé aujourd’hui à l’âge de 100 ans, après avoir été testé positif au Covid. Il était notamment devenu un héros pour les Britanniques pour avoir réussi à réunir beaucoup d’argent pour les soignants, les infirmiers, mais aussi les médecins. C’était pendant le premier confinement du au coronavirus au Royaume-Uni.

[00:07:26.290- Adrien] En France, prison avec sursis et amende requise contre Edouard Balladur et Philippe Léotard.

[00:07:32.260- Zéphyrin] Le procureur a demandé une peine d’un an d’emprisonnement avec sursis, c’est à dire sans aller en prison pour l’instant, et de 50.000 euros d’amende contre l’ancien premier ministre et le double à l’encontre de son ancien ministre de la Défense François Léotard, à avoir deux ans de prison avec sursis et 100.000 euros d’amende, estimant qu’il était beaucoup plus impliqué dans ce qu’on appelle l’affaire Karachi. Les deux hommes sont jugés à Paris pour des soupçons de financement illégal. C’était lors de la campagne présidentielle de 1995.

[00:08:08.620- Zéphyrin] Puis des bouteilles de vin ont voyagé dans l’espace, Adrien. 12 bouteilles de vin ont accompli un périple de plusieurs mois à bord de la Station Spatiale Internationale, L’ISS.

[00:08:20.410- Adrien] Enjeux, Zéphyrin, n’est pas de faire plaisir à l’équipage de la Station Internationale, mais bien de faire avancer la recherche. D’ailleurs, la cuvée était aujourd’hui de retour à Bordeaux. Les explications Abela Jonasedy.

[00:08:35.230- Abela] Après respectivement 10 et 14 mois dans l’espace, les douze bouteilles de vin et les 320 sarments sont revenues le 13 janvier dernier sur terre à bord du cargo Dragon de la société privée SpaceX. Une opération dont le coût n’a pas été dévoilé. D’après ses instigateurs, c’est la première fois qu’un programme de recherche appliquée privée utilise l’espace pour relever les défis de l’agriculture de demain. Demain, on ne fera plus de l’agriculture comme aujourd’hui. L’eau sera plus rare et l’atmosphère plus chaude. À Bordeaux, les échantillons ont été attendu patiemment par les scientifiques de l’Institut des Sciences de la Vigne et du vin DUQUENET et de l’université allemande d’Erlangen, qui travaillent ensemble sur ce projet baptisé, Wise.

[00:09:13.870- Abela] Ils seront comparés à des lots restés au sol dans les mêmes conditions de conservation, gravités mises à part ont ils développé une résilience particulière après avoir subi ce stress spatial? C’est toute la question et elle ouvre des perspectives plus larges pour l’agronomie en général. En attendant les bouteilles de l’espace, elles seront ouvertes à la fin du mois pour une dégustation privée à Bordeaux. Le nom de la cuvée sera aussi révélé d’ici là.

[00:09:36.370- Adrien] Et puis, enfin, rien ne va plus à l’OM. l’Olympique de Marseille a annoncé la mise à pied, c’est à dire le retrait de son entraîneur André Villas-Boas. Il avait fait part quelques heures plus tôt de sa volonté de démissionner de l’Olympique de Marseille.

[00:09:50.950- Adrien] À Marseille et Paris, il est 21 heures 10.