Journal en français facile du 25/10/2020

https://www.happyscribe.com/transcriptions/6710ef6e89664facb5862030b3208679/edit_v2

https://www.rfi.fr/fr/podcasts/20201025-journal-en-fran%C3%A7ais-facile-25102020-20h00-gmt

[00:00:06.700 – Marion Casanove] 21 heures à Paris, 20 heures en temps universel, bonsoir et bienvenue sur Radio France Internationale. Marion Casanove. C’est le journal en français facile que j’ai le plaisir de présenter avec Sylvie Bérubé ce soir. Bonsoir Sylvie.

[00:00:24.550 – Sylvie Bérubé] Bonsoir, bonsoir à tous.

[00:00:26.470 – Marion Casanove] Au sommaire de ce journal.

[00:00:28.790 – Marion Casanove] Emmanuel Macron. Face au Moyen-Orient, le président français promet de ne pas renoncer à la liberté d’expression, notamment sur les caricatures de Mahomet. Résultat certains pays arabes lancent un appel au boycott des produits français.

[00:00:44.480 – Marion Casanove] Un cessez-le-feu humanitaire dès lundi dans le Karabakh. L’Arménie et l’Azerbaïdjan s’accordent sur un retour au calme, alors que les Arméniens regrettent l’absence de soutien venant de la communauté internationale.

[00:00:57.620 – Marion Casanove] L’Espagne face à un afflux de migrants record. Ça se passe dans l’archipel des Canaries. Nous écouterons un juge espagnol qui dénonce sur place une situation honteuse.

[00:01:10.250 – Marion Casanove] Et puis, ce nouveau record en Formule 1, Lewis Hamilton dépasse le pilote allemand Schumacher et enregistre aujourd’hui sa 92e victoire sur le circuit auto. On en parle en fin d’edition.

[00:01:26.750
Le journal, le journal en français facil, en français facile.

[00:01:32.700 – Sylvie Bérubé] Le président français Emmanuel Macron promet de ne jamais accepter les discours de haine sur le réseau social Tweeter. Il s’est exprimé ce soir après les appels au boycott organisés par des pays du Moyen-Orient. La liberté, nous la chérissons. Rien ne nous fera reculer, écrit il notamment.

[00:01:51.470 – Marion Casanove] Oui, Paris demande aussi la fin du boycott des produits français. La France a décidé de rapatrier son ambassadeur en Turquie. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a critiqué de précédentes déclarations de son homologue français, qui disait que la France ne renoncerait pas aux caricatures de Mahomet. Et au Moyen-Orient la campagne de boycott prend de l’ampleur Wolfgang Schmidt. La vache qui rit ne rit plus. Au Koweït, des photos sur les réseaux sociaux montrent des employés de supermarché qui retirent des rayons.

[00:02:28.190 – Marion Casanove] Ce produit phare de la fromagerie industrielle française, le fabricant KIRI, mais aussi Babybel, a fait les frais d’un boycott qui touche aussi le secteur du tourisme. 430 agences de voyages ont suspendu leurs réservations de vols vers la France. Il n’y a rien de bon dans une nation qui ne se fâche pas lorsque son prophète est insulté. Peut-on lire sur Twitter sur une pancarte brandie sous la hashtag #TouchePasAuProphète. Il y a aussi cette affiche vue dans une rue du Koweït, qui montre l’empreinte d’une bottine sur le visage d’Emmanuel Macron, assortie d’une liste de marques à boycotter, qui va de Dior à L’Oréal et de Carrefour, Elf, Michelin ou encore Accor.

[00:03:11.390 – Marion Casanove] Au Qatar les supermarchés FNAC se disent patriotes et fidèles à la religion musulmane. L’enseigne annonce le retrait des produits français jusqu’à nouvel ordre. Mais pour l’heure, ce boycott reste toutefois limité. Rien n’est à signaler, par exemple en Egypte, en Iran et l’Irak, ou encore en Turquie nous disent nos correspondants sur place.

[00:03:33.980 – Sylvie Bérubé] Dans le Karabakh, l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’entendent sur un cessez-le-feu humanitaire. Il prendra effet dès lundi, c’est à dire qu’il commencera dès lundi, c’est ce qu’annonce Washington. Un possible retour au calme, donc, après les combats meurtriers de ces derniers jours dans chaque camp. A noter que d’ici demain, une délégation de parlementaires français doit arriver dans la zone du conflit.

[00:03:57.250 – Marion Casanove] Elle arrive à , la capitale de la république autoproclamée, où les sirènes ont encore retenti tout cet après midi. Et malgré l’arrivée de cette délégation, les Arméniens, dans leur grande majorité, regrettent que la communauté internationale reste incapable de mettre fin à ce conflit avec les forces azerbaïdjanaises soutenues par la Turquie et qui semblent bien décidées à reprendre ce territoire.

[00:04:24.380 – Marion Casanove] C’est aussi l’avis de Sona, une Arménienne de 48 ans rencontrée à Stepanakert par nos envoyés spéciaux Richard Fono et Anastasia Bécot Chebab.

[00:04:38.000 – Sona Doublée] Il y a énormément de victimes. Il faut vraiment trouver une issue à ce conflit et régler une fois pour toutes. Cela me fait très mal de parler de ces choses là parce que le monde reste muet. Ne dit rien. Cela fait quasiment un mois que les opérations militaires ont commencé. Il n’y a pas. Je ne sais pas pourquoi ça se passe comme ça. Peut être parce qu’on est un petit pays ou parce que notre politique extérieure est assez faible. Tout le monde sait qu’il y a une guerre qui se déroule ici, mais personne ne fait rien.

[00:05:06.560 – Sona Doublée] J’espère que la Russie nous aidera. Sans cette aide je ne peux pas imaginer comment on pourra arrêter 100 millions de personnes. 100 millions quand cela représente la population de la Turquie et de l’Azerbaïdjan. Ces deux pays sont très bien armés. Nous aussi, on aurait pu construire des drones, mais on a préféré construire nos maisons.

[00:05:29.180 – Marion Casanove] Sona, arménienne de Stepanakert, rencontrée par nos envoyés spéciaux Richard Fono et Anastasia Bécot .

[00:05:37.430 – Marion Casanove] En Guinée, les émissaires de la Cédéao, de l’ONU et de l’Union Africaine sont arrivés dans la capitale Conakry tout à l’heure après les violences meurtrières survenues cette semaine à la suite de l’élection présidentielle. Élections qui donnent gagnant, d’après les résultats provisoires, le président sortant Alpha Condé. L’annonce de ses résultats hier, a fait redoubler les violences à Conakry. Les émissaires de ces délégations devraient rester en Guinée jusqu’à mardi.

[00:06:09.410 – Sylvie Bérubé] Direction l’archipel espagnol des Canaries, où se dessine une crise migratoire et humanitaire. En une semaine, autant de migrants sont arrivés que pendant toute une année.

[00:06:19.860 – Marion Casanove] Et oui, 2.600 personnes venant du Maroc, du Mali ou du Sénégal ont débarqué dans les ports de l’archipel. Rien que sur le port d’Arguineguín au sud de l’île de Grande Canarie. Ils sont en ce moment 1.350 et dorment par terre par manque de place. Le juge Arcadio Diaz Théra, en charge du centre de rétention au nord de l’île, qualifie la situation d’illégal et dompteuse. On l’écoute au micro de nos Émilio et leur Lauretta Moyer.

[00:06:53.410 – Arcadio Doublé] Ceux qui sont dans une situation absolument illégale parce qu’ils ne sont pas allés au commissariat. Ils ne sont pas passés devant un juge.

[00:07:04.450 – Arcadio Doublé] Ça n’est pas possible de détenir une personne si un juge ne l’a pas ordonné. Ce qui se passe, c’est que les arrivées sont si nombreuses qu’il n’y a pas de moyen, pas d’installation. Par manque de prévoyance. Par conséquent, celui qui n’est ni dans un centre de rétention, ni en confinement, ni testé positif au Covid des libres, selon la loi. On nous répond que sur le port, ils ne sont pas détenus, mais qu’ils sont temporairement dans l’attente des résultats des testes sanitaires.

[00:07:31.270 – Arcadio Doublé] Ils n’ont pas cette information, ils ne connaissent ni leurs droits, ni leurs obligations.

[00:07:40.240 – Marion Casanove] Et le juge espagnol Arcadio Diaz Téra au micro de Noémie Le Willer.

[00:07:45.070 – Sylvie Bérubé] La deuxième vague de coronavirus prend de l’ampleur en Europe. La France bat ce soir un nouveau record de contamination avec plus de 52.000 cas en 24 heures.

[00:07:55.480 – Marion Casanove] Les français qui, depuis quelques minutes, sont sous couvre feu. Cela fait déjà huit jours que ce couvre feu est effectif. De son côté, l’Espagne, au vu de la progression des cas, pose dès ce soir un couvre feu à partir de 23 heures, heure de Paris et de Madrid.

[00:08:12.130 – Marion Casanove] Le premier ministre Pedro Sanchez Chèze a annoncé aussi l état d’urgence sanitaire pour six mois au moins. En Italie nouvelles restrictions annoncé aujourd’hui aussi, les bars et les restaurants devront fermer dès 18 heures.

[00:08:26.380 – Sylvie Bérubé] La Formule 1 Lewis Hamilton, qui surpasse la légende Michael Schumacher. Le pilote britannique a remporté la 92e victoire de sa carrière tout à l’heure. C’était lors du Grand Prix du Portugal.

[00:08:38.260 – Marion Casanove] Et avec cette victoire, Lewis Hamilton bat ainsi le record de victoires détenu par le pilote allemand. Marie-Amélie Mote.

[00:08:47.200 – Marie-Amélie Mote] Lewis Hamilton un peu plus dans l’histoire. Avec cette 92e victoire, le Britannique devance donc l’icône de la Formule 1 Michael Schumacher, pilote historique de Ferrari entre 1996 et 2006, septuple champion du monde aujourd’hui. À 35 ans, c’est Lewis Hamilton qui règne sans partage sur la F1 21 victoires chez McLaren, avec qui il a remporté son premier titre de champion du monde en 2008. Puis 61 chez Mercedes et cinq sacres mondiaux avec l’écurie allemande. Cette victoire aujourd’hui au Portugal le rapproche un peu plus d’une septième couronne mondiale.

[00:09:17.350 – Marie-Amélie Mote] Lewis Hamilton égalerait ainsi le record de titres de Michael Schumacher. Il est plus que jamais en tête du classement des pilotes 76 points d’avance sur Valtteri Bottas. Son coéquipier, cantonné à une place de dauphin, deuxième aujourd’hui sur le circuit inédit de Portee Mahaux, a cinq courses de la fin du Championnat du monde et où sa méthode semble très bien parti pour écrire un nouveau chapitre de sa légende,

[00:09:37.240 – Marion Casanove] Marie Amélie Mote, du service des sports de RFI. Et c’est ainsi que se referme cette édition internationale en français facile, présentée avec Sylvie Bérubé. Merci Sylvie.

[00:09:48.720 – Sylvie Bérubé] Merci Marion. Merci de nous avoir suivis. Bonne soirée.

[00:09:51.730 – Marion Casanove
RFI. Il est bientôt 21 heures 10 à Paris, 20 heures 10 en temps universel.